mardi 29 octobre 2013

L'immersion au cinéma (C'est du Cinéma CdC #1)

J'inaugure une nouvelle catégorie sur le blog : C'est du Cinéma ! Il s'agit du projet de Christopher du fameux site Oblikon, chaque mois, plusieurs blogueurs se retrouvent avec un thème à traiter au travers d'un article, ce mois-ci, c'est "L'immersion au cinéma" qui a été choisi!
C'est Mon Cinéma (Ouistreham) 
Qu'est-ce que l'immersion ? 
Pour le dictionnaire, l'immersion consiste à se retrouver dans un milieu totalement étranger au milieu d'origine.
Ce serait donc se retrouver dans un endroit qui sort de notre cadre habituel!
Pour beaucoup, il semblerait que l'immersion soit d'actualité grâce à Gravity d'Alfonso Cuaron sorti le 23 octobre 2013, cela concernerait donc la 3D et le fait que l'évolution de la technologie nous permet d'être DANS le film ou, tout du moins, d'en avoir l'impression ...

Personnellement, immersion, ça me rappelle un terme socio-anthropologique et ça m’emmène dans des contrées lointaines, je verrais donc plutôt l'immersion comme un appel au voyage !
Et des productions qui t’emmènent loin de ta petite vie tranquille pour te faire découvrir un monde complètement nouveau, il y a en a ! 

L'immersion vue par ... JeSuisUnAigle

Toute petite, ce sont les Disney qui m'ont permis de m'évader un petit peu, je pense notamment à Mulan mais Disney a une longue liste de films qui se passent hors occident et c'est, selon moi, un premier pas vers le voyage, la découverte d'autres contrées  comment ne pas tomber amoureuse de l'Afrique après avoir vu le Roi Lion (mon premier film vu au cinéma!) ? Comment ne pas vouloir assister à la floraison des cerisiers en Chine après Mulan ? Ces deux exemples m'ont clairement permis de découvrir des mondes sublimes, ils m'y ont intéressé, m'ont fasciné, et c'est pour moi la forme primaire de l'immersion!

Après, j'ai grandi et j'ai compris que Disney, c'était pas forcément la réalité (mais ça ne m'a pas empêché de continuer d'en regarder ahem) et puis j'ai commencé à regarder des vrais films ... Et si je ne devais en citer qu'un qui m'a clairement foutu une claque, c'est Slumdog Millionaire de Danny Boyle qui, de par la qualité de la réalisation et des acteurs m'a réellement immergé dans le monde de ce jeune indien, dans son histoire, j'étais avec lui depuis la galère de son enfance à son passage sur le plateau de Qui veut gagner des millions ? 
Je suis sectaire comme personne, soit je m'attache, soit je lâche lorsqu'il s'agit de cinéma et là, clairement, j'étais agrippé à Jamal, à son univers et je ne voulais pas que ce voyage se termine ! 

Pourquoi la 3D ne "m'immerge" pas plus que ça au cinéma ?

Eh bien, je pense que c'est de ma faute, j'en attend beaucoup trop ! Il faut dire que les équipes marketing nous en font tout un plat...alors forcément, j'en attend quelque chose d'exceptionnel, et c'est ainsi qu'Avatar m'a pas plus plu que ça, c'était joli, y'avait une histoire chouettos et tout mais quand j'enlevais les lunettes, je trouvais les couleurs tellement plus belles et la 3D ne m'a pas transporté du tout ... Je sais que c'est une blague récurrente mais la pub M&Ms d'avant était bien plus cool !  
(attention, je ne dénigre pas la beauté des images d'Avatar, ni l'histoire, ni les acteurs, ni les coupes de cheveux, juste ... ça ne m'a pas transporté comme je m'y attendais)

Je n'aime pas me faire des avis sans voir les films mais même si Gravity m'a l'air effectivement sublissime visuellement, il semblerait, vu les critiques des blogueurs que j'ai pu lire, que l'histoire manque cruellement de profondeur et étant pauvre en ce moment, je ne vais pas dépenser 7 ou 8 euros pour le voir juste car c'est joli (oui les cinés sont pas chers chez moi ^^)! 

J'en attend trop ! 

Mon côté têtu me fait donc peut-être louper un véritable chef d'oeuvre visuel (je n'en doute pas une seconde d'ailleurs), et si cela se trouve, si j'ai l'occasion de le voir, je vais changer d'avis (c'est possible aussi!) mais en attendant, je crois que je suis beaucoup trop exigeante concernant la 3D puisque dans ma tête cela a toujours été ce que l'on peut voir au parc du Futuroscope depuis une dizaine d'année ... c'est ce que je ne comprends pas, comment, là-bas et depuis longtemps, ils arrivent à nous faire des chef-d'oeuvre où la 3D est la pièce maîtresse et comment au cinéma, ce que l'on nous annonce comme révolutionnaire est, à mes yeux, bien en dessous des technologies du Parc de Poitiers ? 

Voilà, c'est terminé pour ce premier article C'est Du Cinéma, j'espère ne pas être trop hors-sujet, ne pas me prendre des tomates virtuelles au visages etc, en tout cas, ce fut un plaisir de réfléchir sur ce sujet et de voir que je n'ai pas forcément la même vision que mes camarades! On se retrouve dans moins d'un mois pour CdC #2 :