dimanche 23 février 2014

Jack et la mécanique du cœur : un conte musical

Des semaines après tout le monde, je viens donner mon avis sur ce dessin animé alors même que j’ai pu le voir fin décembre en avant-première, c’est juste que j’ai oublié d’écrire l’article à chaud et du coup, je n’en parle que maintenant. 
Un film adapté d’un livre ET d’un Cd
Je suis fan depuis de nombreuses années du groupe Dionysos, j’ai vu des concerts, j’ai acheté les CDs, les livres et j’ai suivi l’avancement du film avec attention et hâte.
En 2007, l’album « La mécanique du cœur » sort et les radios nous bombardent à coup de « Tais-toi mon cœur » (enfin modérément par rapport aux bouses commerciales). Cet album, je l’ai écouté en lisant le livre éponyme : l’histoire du jeune Jack au cœur-horloge qui tombe amoureux d’une petite chanteuse, la belle Miss Acacia, prêt à tout pour la revoir, il va vivre de fantastiques aventures. A l’époque déjà, j’étais emballée par ce conte féerique pas toujours joyeux, je m’imaginais les images comme souvent en lisant alors, l’annonce d’un film en collaboration avec Luc Besson m’a donc ravi car ce ne serait pas un film à tout petit budget et que la qualité serait probablement au rendez-vous.
Malzieu a respecté son œuvre
Alors oui, bien sûr, il y a eu des petites modifications (comme la fin), des non-dits (le nom du hamster : cunnilingus) mais c’était à la fois pour coller au côté enfantin et pour tout de même surprendre le fan inconditionnel, du coup, aucune déception de ce côté-là car les changements ne sont pas majeurs et respectent l’esprit de Mathias Malzieu puisqu’il a eu son mot à dire tout le long du processus.
Même les doubleurs correspondent aux voix de l’album à l’exception du Docteur Madeleine (« jouée » par Emilie Simon normalement), du coup, on retrouve des voix connues : Olivia Ruiz, Grand Corps Malade mais surtout Jean Rochefort dont je suis très fan et ce rôle d’horloger-inventeur lui va à la perfection.
Les dessins sont beaux et les décors sont encore plus fantastiques que dans mon imagination, c’est un plaisir pour les yeux et les oreilles.
La musique pour soutenir l’histoire
La bande originale provient intégralement du groupe Dionysos, ils ont bien sur repris des chansons déjà présentes sur l’album (tout en modifiant les arrangements) mais ont également composés de nouvelles chansons qui s’intègrent parfaitement aux anciennes.

On se balade dans l’histoire de Jack avec plaisir au gré des mélodies entraînantes de ce groupe. Les dessins sont beaux, il n’y a pas de 3D, ce qui augmente le charme de ce conte féerique musical.

Si vous le pouvez, allez-y, ce dessin animé plaira aux petits et aux grands !