mercredi 13 août 2014

Wish I Was Here : Zach Braff est de retour!

Je vous ai déjà parlé de Garden State que je considère comme mon film préféré, c'est d'ailleurs l'objet d'un de mes premiers articles sur le blog (clique juste là si tu veux mon avis), je voue un culte immense à Zach Braff que je considère comme un super réalisateur mais également un génie comique grâce à Scrubs
Du coup, quand j'ai appris qu'il allait ENFIN faire un second film, j'étais plus que ravie et j'attendais ça avec impatience ... 

Afin d'avoir toute liberté artistique sur le scénario, le choix des acteurs et le montage final, Zach Braff est passé par le crowdfounding : c'est-à-dire que ce sont les internautes qui, en participant financièrement donnent vie au projet ! C'est suite au succès de celui pour Veronica Mars que Braff s'est dit "pourquoi pas?" et voilà, en quelques jours à peine, l'objectif de 2 millions était atteint et même dépassé avec plus de 3 millions récoltés sur la page Kickstarter

Depuis une semaine, j'ai déjà pu lire pas mal d'avis, positifs comme négatifs; je ne suis pas partie au cinéma dans l'espoir d'avoir un second Garden State, je m'attends seulement à du Zach Braff, de l'émotion, de l'humour et des caméos car c'est ce que j'aime dans mon film et ma série favorite ... et que ça commence à me manquer un peu ! 

Je suis donc allée ce matin à 11h au cinéma pour la première séance dans ma ville et j'en suis ressortie deux heures plus tard (coucou les pubs pour 1789 et OneD) heureuse !  

L'histoire : Aydan Bloom est marié à Sarah (Kate Hudson) avec qui il a deux enfants : Grace et Tucker. Ils vont dans une école juive pour faire plaisir à leur grand-père pendant qu'Aydan court les castings sans succès et que Sarah s'ennuie dans son travail. Mais lorsque le cancer de son père revient plus fort qu'avant, Aydan va devoir revoir ses priorités et se concentrer sur sa famille. 
A ce moment-là, j'ai pleuré ... beaucoup !
Une histoire réaliste avec ce qu'il faut de fantasque ! 
Comme je m'y attendais, ce film m'a plu et non je n'ai pas trouvé qu'il s'agissait de la suite de Garden State même si il y a certaines similitudes, à commencer par l'histoire qui est tout à fait réaliste. Cette famille qui s'éloigne mais qui va devoir apprendre par la force des choses à se rapprocher, et le personnage d'Aydan concentré sur sa petite personne va devoir se rendre compte qu'il n'y a pas que son rêve qui compte, c'est le genre d'histoires qui peut parler à beaucoup d'entres nous. 
Zach Braff a écrit cette histoire avec son frère Adam qui est auteur, ils ont pris un peu de leurs vies (le côté acteur pour Zach et le côté père de famille qui reste à la maison pour Adam) et on le ressent, on voit que c'est du vécu, quelque chose qu'il connaît, qu'il maîtrise. Bien sur, il a rajouté une partie plus fantasque avec les parties fantasmées où il se prend pour un héros de film de science-fiction, c'est la partie d'Aydan (et de Braff probablement) qui refuse de sortir de ses rêves d'enfance et je trouve que c'est une bonne façon d'exprimer ce bout de personnalité atteinte du syndrome de Peter Pan que tout le monde a ou du moins devrait avoir. 

Et pour accompagner cette histoire, nous avons le droit à une bande originale parfaite, plus discrète que sur Garden State mais je trouve cela plus adapté à l'histoire qui fait la part belle aux différents personnages et à leurs histoires. On retrouve ainsi The Shins, Bon Iver, Cat Power (sur une chanson de Coldplay spécialement composée pour le film svp!), Paul Simon (le comparse de Garfunkel) mais également Gary Jules, Japanese Wallpaper, Badly Drawn Boy et d'autres que j'ai pris plaisir à écouter.

Des premiers rôles talentueux et touchants et des guests qui font plaisir !
Je ne vais pas m'attarder sur Zach Braff que j'ai aimé comme d'habitude, juste, je l'ai trouvé grandi (ouais la barbe grisonnante aide), plus adulte dans sa façon de jouer, il prouve à nouveau qu'il sait faire autre chose que le clown.
Sa femme est interprétée par Kate Hudson que j'ai connu dans des films ne mettant pas en avant ses talents, pourtant, c'est une bonne surprise, je l'ai trouvé sublime et naturelle dans un rôle enfin sérieux loin de l'héroïne de comédie romantique ou de teigne de Glee. 

Son papa n'est pas un inconnu pour moi et pourtant ... je ne l'avais pas reconnu avec la barbe mais il s'agit de Mandy Patinkin alias Jason Gideon des premières saisons d'Esprits Criminels, il est actuellement à l'écran dans Homeland. Après, soyons honnêtes, son personnage est le point de départ de l'histoire mais il ne transperce pas non plus l'écran puisqu'il doit rester dans un lit et être malade. (et je n'arrêtais pas de me dire qu'il ressemblait à Johnny Galecki avec de la barbe...)
J'ai également aimé son frère Noah joué par Josh Gad (alias Olaf le bonhomme de neiiiiiiiige dans La reine des neiges, vive la référence) qui est complètement déconnecté de la réalité et en conflit avec son père, il a su me toucher par son côté grand gamin pas forcément crétin. J'ai trouvé en revanche le personnage de sa copine pas tout à fait utile avec une Ashley Greene complètement transparente et sans profondeur (mais pour le coup, il faut dire qu'elle avait pas grand chose à faire la pauvre). 

Venons-en à la vraie surprise du film : Joey King et Pierce Gagnon, respectivement 13 et 7 ans au moment du tournage, ce sont eux les vraies stars du film, ils crèvent l'écran, le jeune Pierce par son côté polisson (ce mot se dit encore?) et la belle Joey par son audace et le sérieux dont elle fait preuve, j'espère sincèrement qu'elle aura une belle carrière car selon moi, elle est capable de jouer beaucoup de choses différentes malgré son jeune âge. 

Et Braff l'avait promis, c'est un film fait avec les fans et pour les fans alors il n'a pas lésiné sur le nombre de clins d’œil à Scrubs et autres références geek. Celle qui m'a fait le plus plaisir est la présence de Jim Parsons, il avait déjà un petit rôle dans Garden State et Braff a bien fait de le reprendre même si il n'a pas non plus des pages de dialogues, ce qu'il dit est parfait et lui convient parfaitement.
Les fans de Scrubs seront ravis de revoir Donald Faison (Turk), Michael Weston (soldat Brian Dancer), Bob Clendenin (le docteur échangiste de la série) et visiblement Rowdy (mais je n'ai pas fait attention... bravo Camille).
On appréciera également les références à Star Wars, Star Trek (dans une scène d'autant plus drôle qu'elle se déroule avec Jim Parsons), Game Of Thrones et une scène à la comic-con.

En conclusion, si vous aimez Scrubs, Garden State, Zach Braff ou tout simplement les belles histoires qui ne sont pas toutes roses avec un côté un peu geek, ce film est fait pour vous, vous passerez du rire aux larmes à plusieurs reprises mais c'est un bon sentiment !

Et vous, avez-vous déjà vu Le rôle de ma vie/Wish I was here ? Plutôt fan ou pas de Zach Braff ?